Zoom sur… Céline Brégand, photojournaliste spécialisée dans l’actualité
Partager:
Image Zoom sur… Céline Brégand, photojournaliste spécialisée dans l’actualité
heart interface icon1

Zoom sur… Céline Brégand, photojournaliste spécialisée dans l’actualité


manifestation photojournalisme

Céline Brégand est photojournaliste. Elle vit et travaille à Paris, où elle couvre différentes manifestations et événements politiques pour l’agence Sipa. A 26 ans, elle décide de rejoindre Collectif DR pour développer son réseau et réaliser des reportages sur d’autres thématiques.

Céline Brégand, 26 ans, est photojournaliste à Paris. Elle couvre l’actualité politique et sociale pour l’agence Sipa. Elle a rejoint Collectif DR en avril 2020 pour y développer d’autres thématiques et des sujets au long cours.

Les manifestions c’est un terrain très varié. Des gilets jaunes aux défense des droits des femmes en passant le défilé des pompiers, Céline Brégand arpente les pavés à la recherche d’images fortes.

Elle découvre la photographie à l’âge de dix ans en feuilletant les magazines spécialisés de son père, un féru de photo. La vocation est déjà là.
Elle se forme à l’IPJ Dauphine. A la fin de son master, elle se retrouve en stage chez Sipa. « Tous les jours, j’étais sur le terrain. On m’a fait confiance dès le début en m’envoyant par exemple à l’Elysée pour documenter la rencontre entre Emmanuel Macron et le Premier ministre portugais » .

Un travail en amont
Quelques jours avant une manifestation qu’elle a décidé de couvrir, elle se renseigne sur le lieu et l’heure de départ du cortège. « Je cherche aussi quelles organisations ou quels syndicats ont appelé à manifester. C’est une façon de savoir si l’événement aura de l’ampleur. » La photojournaliste écume aussi les comptes Twitter des personnalités politiques. « Je sais à peu près qui sera là  », précise-t-elle.

La photographe voit dans le reportage la possibilité de « raconter les petites histoires dans la grande histoire  » . Sa mission première c’est transmette de l’information avec ses images, « mais aussi susciter une émotion chez le spectateur  », souligne-t-elle.

Photographier en manifestation
Le jour J, elle commence par la fin du cortège : «  je remonte la foule pour repérer les têtes, c’est-à-dire les gens expressifs ». Elle constate que les photojournalistes sont toujours plus nombreux pour couvrir les manifestations, notamment des jeunes qui viennent faire des photos : « c’est chouette parce que certaines vocations peuvent naître dans une manifestation. C’est un exercice riche et varié, c’est un bon entraînement pour qui veut se lancer de le photoreportage.  »

Céline Brégand reconnaît que le nombre de reporter par agence est toujours plus important. « On se rend compte qu’on n’a pas du tout le même regard, pas la même approche . Certains tombent dans le « riot porn » et c’est dommage  ». Cette expression englobe les images de violence et d’affrontements qui ont lieu souvent en fin de journée. Comme le souligne la photojournaliste : «  une manifestation ne se résume pas à la violence de fin de cortège, même si c’est important d’en parler. »

Sa place au sein de Collectif DR
Suite à une formation de deux jours avec le photojournaliste Fred Marie, Céline Brégand, déjà représentée par Sipa, s’interroge sur son envie de ne plus travailler seule. Au-delà d’une simple plateforme de diffusion de ses images, Céline recherchait avant tout une communauté. « J’avais envie de réaliser des reportages plus longs, je ne savais pas comment présenter mon travail, je n’avais pas de réseau.  » Au sein du collectif, elle a trouvé des formations, de l’entraide. «  C’est une communauté bienveillante, motivante et inspirante. »
En juin 2020, elle réalise un reportage sur Raphaël. Ce Parisien de 10 ans dépollue, chaque week-end, la Seine en pratiquant la pêche à l’aimant. « J’ai trouvé fascinant qu’un enfant de 10 ans passe ses week-end à réparer les erreurs des adultes », explique Céline. Elle le suit pendant trois jours et publie ce sujet dans le journal de Mickey, puis dans Makers et Géo Lino (la version allemande de Géo ado).

Céline conseille aux photographes souhaitant construire leur réseau de prendre contact avec les photojournalistes qui les inspirent. « Les journalistes professionnels sont très contents de répondre aux questions qu’on peut leur poser sur leur métier » conclut-elle.

Les photographes et ressources cités dans l’épisode :

Véronique de Viguerie

Laurence Geai

Lewis Joly

Boris Allin

Légende

Gordon Parks


Autres Articles

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon