logo album

Un destin forgé par la passion

Julien Bourges a su dès l’âge de huit ans qu’il voulait devenir forgeron après une visite au musée des arts traditionnels et populaires de Paris. Mais ses parents le découragent d’envisager un métier manuel. Quand il tente malgré tout d’intégrer dans la lancée les Compagnons du Devoir, il n’est pas retenu à cause de son jeune âge. Il garde cependant cette passion en mémoire et attend le bon moment.
A 30 ans, un peu mieux armé contre les pressions sociales et familiales, il rencontre un coutelier d’exception, Christian Moretti, qui le prend comme apprenti et lui fait découvrir toutes les facettes du métier. Julien découvre alors avec fascination le fluage de la matière. Il sera forgeron.
Installé en Bretagne, Julien à crée son entreprise de ferronnerie. Il travaille essentiellement sur des escaliers, des verrières et des portails. Il dessine lui-même ses ouvrages avant de les réaliser.
Mais aujourd’hui, le métier ancestral est en perte vertigineuse de candidats. Le métier n’intéresse plus les jeunes et est en concurrence avec des processus de fabrication à la chaîne qui n’ont ni la même finition ni le même rendu.
Julien Bourges a maintenant pour projet d’installer du matériel dans son atelier, dont une forge, pour se donner la possibilité de réaliser des ouvrages techniquement et esthétiquement supérieurs.

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon