logo album

Sœurs du silence

Niché au cœur de la forêt de Chiberta, au sein de l’agglomération Bayonne-Biarritz-Anglet, dans le Sud-Ouest de la France, le Couvent des Bernardines, bâti en 1842 par le père Cestac pour venir en aide aux jeunes femmes des rues, est un lieu unique au monde. Une communauté de religieuses contemplatives, les sœurs Bernardines, aussi appelées Servantes de Marie, y vit, dans le recueillement, la prière et le silence.

A côté de la chapelle datant du XIXème siècle, subsiste la chapelle de paille, édifiée par les sœurs en 1851, où elles continuent de prier dans le plus grand dénuement, les pieds dans le sable. Les repas se déroulent en silence. Leurs journées sont consacrées au travail et à la prière.

Attenant au monastère, un potager où les sœurs cultivent fruits et légumes, la boutique où l’on vend leurs cultures, oeufs et volailles dans le cadre d’un projet social et solidaire. Les personnes désireuses de faire une retraite silencieuse peuvent également louer une cellule pour quelques nuits dans l’enceinte du couvent.

Un cimetière en sable, d’une beauté renversante, s’étend entre des rangées de pins centenaires. Les tombes, moulées dans le silicium et décorées de coquilles Saint-Jacques, sont restaurées une fois par an, au printemps.

Aujourd’hui, les sœurs ne sont plus que sept, dernières survivantes dans la région de l’ordre des Servantes de Marie.

Le 30 juillet 2020, un incendie criminel ravage 167 des 270 hectares de la forêt de Chiberta. Le couvent des Bernardines, comme par miracle, est épargné.

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon