logo album

Se relever du chaos

par Thibaut Marot

Partager:

Vallée de la Roya, octobre-novembre 2020. Après le passage de la tempête Alex en octobre 2020 dans le parc naturel du Mercantour, c’est la désolation. Les dégâts humains et matériels sont colossaux. Dans la vallée de la Roya, la route de Saint-Dalmas et la route transfrontalière sont coupées, isolant les villages de Tende, Saint Dalmas et La Brigue. Un mois et demi après la catastrophe, les hélicoptères de secours ont disparu. L’aide alimentaire qui ne désemplit pas est encore acheminée par le train.

Les dégâts et les conditions sanitaires difficiles ont fait fuir un quart de la population de Tende. La tempête affecte tout le monde de près ou de loin. Des sinistrés comme Nancy sont expropriés du jour au lendemain. Certains qui travaillent en plaine sont contraints de quitter leur domicile. D’autres, entrepreneurs, bergers ou artistes locaux, sont dans l’incapacité de travailler par manque de moyens et matériaux.

Bien que la liaison soit possible depuis fin novembre par une piste en terre, les déplacements sont lents, contraignants et limités à deux convois par jour. Il faut plusieurs heures pour rejoindre la vallée. La SNCF en profite pour couper la ligne temporairement jusqu’en janvier et consolider un viaduc qui menace de s’effondrer. Le quotidien de ceux qui sont restés dans les villages est chamboulé mais les gens font preuve de résilience et d’adaptation face à un avenir incertain et une situation qui change quotidiennement.

Certains voient la catastrophe comme l’opportunité de rebattre les cartes et dessiner un projet d’aménagement commun. Les projets historiques, qui sont le fer de lance de certaines associations depuis plusieurs années, ressortent des cartons. Charles Claudo vient de créer l’association « Remontons la Roya » avec 24 autres membres. Aujourd’hui, plus de 1000 personnes les soutiennent. C’est selon eux le moment ou jamais de fédérer l’ensemble des anciennes associations existantes en collectif pour aboutir vers un projet commun. Non utopistes, les membres fondateurs ont une vision très clairvoyante de la situation et des futures grandes décisions qui pourraient être prises concernant l’aménagement de la vallée. Pour ne pas être exclu du dialogue avec les grands décideurs, “Remontons la Roya” prend les devants.

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon