logo reportage

Rufisque : l’art s’invite à la prison des femmes

Située à 25 Kms de Dakar, au Sénégal, la maison d’arrêt pour femmes de la ville de Rufisque n’est qu’à quelques dizaines de mètres de la mer. En septembre 2019, Delphine Buysse (artiste multidisciplinaire et commissaire d’exposition) et le collectif Genji Hip-Hop (des voix féminines engagées de la scène Hip-Hop sénégalaise) ont pu se rendre à la prison pour y déposer des dons achetés grâce à une collecte de fonds en ligne. A cette occasion, elles ont pu constater que les conditions de détention y sont plus que sommaires. En discutant avec les cinquante-trois détenues concernant leurs besoins, celles-ci leur ont confié que ce qu'elles apprécient le plus sont les visites et qu'elles manquent d'activités. Elles ont donc décidé d’apporter un peu de folie et de liberté au quotidien des prisonnières en créant des ateliers artistiques autour de la prise de parole et du sport. Après des entretiens de concertation avec les responsables de la prison, elles ont réuni autour d’elles, les 08 et 09 décembre 2019, des artistes professionnelles renommées des cultures urbaines au Sénégal, engagées dans les domaines du slam, du graffiti et de la danse. En parallèle, l'artiste française Kashink, en collaboration avec l'artiste sénégalaise Zeinixx, ont réalisé une fresque murale afin d'égayer les murs extérieurs de la prison. Une collaboration qui n’est pas passée inaperçue dans le quartier et qui a permis aux artistes de partager leur passion et leur cause auprès des jeunes habitants du quartier.


play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon