logo reportage

Mariages à l’indienne

Chaque année, plus de 10 millions d’Indiens se marient, qu’ils soient riches ou pauvres. Le mariage permet de confirmer leur appartenance à un rang social bien défini dans la culture indienne ou le système de castes subsiste encore. Plusieurs milliers d’euros sont dépensés par les familles aisées, certains vont même s’endetter pour célébrer cet événement dans l’opulence, comme une mesure du statut social. Il n’est pas rare de voir des mariages avec des budgets de plusieurs millions de dollars et plusieurs dizaines de milliers d’invités. Les rituels de mariage tiennent une place particulière dans la culture indienne. Les coutumes et cérémonies peuvent être différentes suivant les religions, les régions et les communautés. Les rituels hindouistes sont divisés en trois parties, le pré-mariage, le mariage et le post-mariage. Les dates du Mariage sont fixées à un moment propice, appelé Muhurta. Des astrologues calculent la date du grand jour en fonction de la position des planètes et des étoiles mais aussi des dates de naissances des futurs époux. En Inde, même si les mentalités commencent à évoluer, trois quart des unions sont encore des Mariages arrangés. Aujourd’hui de plus en plus de jeunes Indiens ont le droit de demander à leurs parents de leur présenter deux ou trois candidat(e)s si besoin. Quelques années auparavant les Mariés se découvraient le jour de leur union. Willy Lambelet / Collectif DR


play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon