logo album

La vieillesse à domicile

par Franck Chapolard

Partager:

Lyon, juin-novembre 2020. Âgée de 83 ans, Marie-Anne vit seule depuis le décès de son mari en 2015. Elle habite au deuxième étage d’un immeuble de la banlieue lyonnaise depuis son mariage. Comme une majorité des personnes âgées en France, elle ne souhaite pas quitter son logement. Sa famille vit à proximité et lui rend régulièrement visite. Bénéficiant des aides à domicile, Marie-Anne peut jouir de son indépendance.
Après le 11 mai et la fin du premier confinement, Marie-Anne a retrouvé lentement ses habitudes. Cependant, les mesures sanitaires de précautions - comme le port du masque, ne plus embrasser ses enfants et garder une certaine distance - lui pèsent au quotidien. L’annonce d’un deuxième confinement a été un véritable choc psychologique.
Face à une population vieillissante, qui doublera d’ici 10 ans, les pouvoirs publics devront engager les réformes nécessaires pour améliorer les services aux personnes âgées. L’enjeu consiste à aider les seniors à rester le plus longtemps possible autonomes.
D’après, le Ministère des Solidarités et de la Santé, les personnes âgées de 60 ans et plus étaient au nombre de 15 millions en 2018. Un chiffre qui passera à 20 millions en 2030 et près de 24 millions en 2060.

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon