Figure imposée
Image Figure imposée
heart interface icon1

Figure imposée


annulation création culture fermeture théâtre

Suite à l’annulation de son spectacle avec la crise sanitaire, Jeremy Tran, directeur artistique et chorégraphe, passe de la scène au cinéma.

Cela faisait plus de 3 ans qu’il travaillait sur la création de sa pièce intitulée «  Ce qu’il nous reste  », avec une programmation prévue au Grand Théâtre de Genève pour juin 2020. C’était une grande et importante première pour ce jeune chorégraphe basé à Lyon.

Avec l’annonce de la fermeture des lieux culturels par le gouvernement, son spectacle est définitivement annulé. À 27 ans, Jérémy Tran a vécu cette annulation comme un choc. Un drame personnel.

Passées les heures sombres, Jeremy prend du recul et tire des leçons de ce bouleversement.
« C’est comme un retour à la case départ. Il faut se réinventer. », dit-il. Le jeune créateur ne peut se résoudre à laisser disparaitre sa création sans laisser de trace. Il décide de repartir en recherche artistique, de chez lui, avec un travail à la table, et l’utilisation d’outils tournés vers le numérique.
Jeremy souhaite trouver une solution pour vendre sa pièce sous une autre forme.

« Ce qu’il nous reste » était l’occasion de se pencher sur ce qui fait la société, et sur ce qui fait notre propre identité.
«  Qu’est-ce qu’il nous reste d’humanité, de politique, de notre rapport à l’écologie ? »
Un travail relié à la mémoire individuelle et collective de chacun, mais aussi à des zones d’ombres : colonisation, guerres, déracinement, traumas…et leurs conséquences.

Le jeune homme ne pensait pas que cette création avortée ferait autant écho à la situation actuelle.
« Les traumatismes tels que la Covid permettent aussi des évolutions positives. » souligne-t-il.

Après avoir longuement mûri sa réflexion, sa création vivra désormais sous une nouvelle forme : un film pour le grand écran. En dépit des contraintes que connait actuellement le cinéma, le chorégraphe travaille actuellement à son adaptation scénaristique. Il se confronte à la longue période de pré-production et à la recherche nécessaire de producteurs prêts à le soutenir dans cet ambitieux projet, à l’image de son auteur.

Conscient que le chemin sera long, Jérémy voit dans ce nouveau défi une manière de combattre l’adversité en donnant enfin corps à cette œuvre qu’il lui reste à mettre en lumière.

Jeremy Tran travaille à sa table sur la création des costumes Dessin réalisé par jeremy Tran destiné à être imprimer sur le tissu d'un (...) Jeremy Tran travaille sur son ordinateur sur l'adaptation des (...) Dessins préparatifs pour les costumes de la création "Ce qu'il nous (...) Jeremy Tran travaille sur son ordinateur sur l'adaptation des (...) Portrait de Jeremy Tran

Emmanuelle Firman



Autres Articles

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon