Chacun sa route, l’écuroduc pour protéger l’écureuil roux
Image Chacun sa route, l’écuroduc pour protéger l’écureuil roux
heart interface icon2

Chacun sa route, l’écuroduc pour protéger l’écureuil roux


animal association environnement protection

Depuis 2010, l’association SOS écureuil roux & espèces sauvages installe des écuroducs partout en France. Ces ponts aériens aident les écureuils à traverser les routes en sécurité et participent ainsi à la protection de cette espèce menacée.

Île-de-France et Hauts-de-France, février à août 2021. Par une belle matinée printanière, les bénévoles de l’association SOS écureuil roux & espèces sauvages inspectent les arbres longeant la rue Charles de Gaulle de Villevaudé (77), qui est très passante. Ils doivent choisir ceux qui accueilleront l’écuroduc ainsi que l’endroit où installer les cordes qui permettront aux grimpeurs de monter. Une fois chose faite, le travail de la journée peut débuter.

Equipés de baudriers, les six grimpeurs se hissent alors au milieu des branches dans le but d’installer ce véritable viaduc pour écureuils, permettant de réduire la mortalité due au trafic routier chez cette espèce menacée.

DEUX CORDISTES TRAVAILLENT SUR UN ARBRE

L’écureuil, une espèce menacée

« L’écureuil roux a longtemps été considéré comme nuisible. Mais depuis 2007, il est classé sur la liste des mammifères en voie d’extinction », confie Dominique Baillie, fondateur de l’association. « Le trafic routier est l’un des plus gros facteurs responsables du déclin de cet animal et ce en raison de l’implantation de nouvelles routes, ainsi que l’élagage des arbres longeant celles-ci » poursuit ce passionné de nature.

UN ECUREUIL ROUX EN CONFIANCE SE TOUCHE LA POITRINE

C’est à Dominique que l’on doit la majeure partie des connaissances actuelles concernant ce petit rongeur. Il a passé 20 ans à l’étudier, avec l’aide de Jean-Louis Chapuis, chercheur au Muséum National d’Histoire Naturelle. Très bricoleur, c’est également lui l’inventeur de l’écuroduc à palan, le système le plus complexe connu à ce jour et qui tend à se démocratiser.

DOMINIQUE BAILLIE, FONDATEUR DE L'ASSOCIATION SOS ECUREUIL ROUX ET (...)

Les membres de l’association se réunissent régulièrement pour améliorer le dispositif, s’inspirant principalement du milieu maritime et de l’escalade. Ils complètent ainsi le guide d’installation mis à disposition sur internet, tout en formant des élagueurs et des membres d’autres associations à cette pratique.

Une solution insolite

Le travail est physique et minutieux, nécessitant la maîtrise des techniques de remontée sur corde, de matelotage et de sécurité. Le tout dans des positions diverses et variées, y compris la tête en bas !

DEUX CORDISTES TRAVAILLENT SUR UN ARBRE

Tout est fait pour préserver l’arbre porteur et ne rien endommager. Des cordes d’escalade installées en chaînette permettent à l’air de circuler entre la corde et l’écorce et évitent que l’humidité ne s’installe, souvent accompagnée d’une microfaune gênante pour l’arbre. Ce procédé sert également à ce que l’arbre ne soit pas cisaillé par frottement. Les cordes servent d’attaches au bout d’amarrage reliant les arbres de part et d’autre de la route, constituant le pont aérien des écureuils.

DEUX CORDISTES GRIMPENT A UN ARBRE DE L'AUTRE COTE DE L'ECURODUC

Afin de conserver une tension constante du dispositif, un système de palan à poulie est ajouté. Un rondin de bois fait office de contrepoids, permettant d’ajuster le mou de la corde lorsque les arbres bougent, durant les tempêtes notamment. Cela assure la solidité de l’écuroduc et garantit la sécurité des usagers de la route en dessous.

UNE CORDISTE INSTALLE UN CONTRE-POIDS SUR UN ECURODUC

Un chemin tout tracé

Cinq heures plus tard, l’écuroduc est prêt à recevoir les écureuils qui peuvent désormais l’emprunter pour traverser la route en toute sécurité pour se nourrir. C’est le septième dispositif monté par l’association depuis sa création en 2010 à Pont-Sainte-Maxence (60). SOS écureuil roux a déjà installé des écuroducs dans les Hauts-de-France, la Normandie et l’Ile-de-France et a 5 commandes en attente, dont une en Belgique. Un concept qui est repris par des associations et entreprises d’élagage de toute la France.

UN ECUREUIL COURT SUR UN ECURODUC

« Notre objectif est de faire connaître et de populariser cette initiative pour protéger l’écureuil roux », déclare Laurent Sulfour, membre de l’association et superviseur de la partie technique. « Mais l’écuroduc ne répond pas à tous les problèmes que rencontre cet animal », poursuit le bénévole qui fait partie de l’aventure depuis ses débuts.

LAURENT SULFOUR DE L'ASSOCIATION SOS ECUREUIL ROUX REGARDE EN (...)

Un enjeu écologique majeur

En effet, bien d’autres menaces planent sur l’écureuil roux d’Europe. La multiplication et la prolongation des périodes de sécheresse et des épisodes caniculaires, ainsi que les feux de forêts constituent un réel danger pour le rongeur. Cela a pour conséquence d’assécher les réservoirs d’eau naturels. L’écureuil est alors obligé de parcourir de nombreux kilomètres pour étancher sa soif en cette période de reproduction où la femelle allaite ses petits.

UN ECUREUIL ROUX ENTRE DANS SA PHASE DE SOMMEIL

Une autre cause très préoccupante du déclin de l’écureuil roux est l’introduction d’espèces exotiques, notamment d’autres écureuils. Celles-ci, plus résistantes, sont concurrentes de l’espèce, c’est-à-dire qu’elles empiètent sur son territoire, amenuisant ainsi ses apports en nourriture. L’écureuil gris d’Amérique, par exemple, introduit en Angleterre à la fin du XIXème siècle, est responsable de la quasi-disparition de l’écureuil roux d’Europe sur l’île. Les experts prévoient sa disparition totale en Grande Bretagne d’ici 2025.

UN ECUREUIL ROUX S'ETIRE

Les animaux domestiques, notamment les chats, qui se multiplient, représentent également une menace, d’où l’importance de la stérilisation de nos compagnons à 4 pattes. Enfin, la gestion des forêts est aussi grandement responsable du déclin de l’espèce, de par l’exploitation sélective des essences. Cela réduit le nombre d’espèces d’arbres nourriciers nécessaires à l’alimentation du rongeur, notamment en prévision de la période hivernale. Cet animal qui brûle énormément de calories durant ses courses arboricoles a donc de plus en plus de mal à se nourrir.

De petites actions pour de grands résultats

C’est pourquoi l’association SOS écureuil roux met en ligne des guides pour encourager les particuliers à entretenir des points d’eau et à fabriquer des mangeoires pour ces animaux. Cela permet de participer à la préservation de cette espèce, qui pourra à la fois se nourrir et faire ses réserves pour l’hiver en amenant les fruits à coque dans diverses cachettes.

UN ECUREUIL ROUX EN TRAIN DE MANGER

Comme l’écureuil oublie un grand nombre de ses garde-mangers, certains fruits donnent naissance à de nouveaux arbres. L’animal participe donc à la reforestation.

UN ECUREUIL MANGE UNE NOISETTE SUR UN ARBRE

C’est ce que fait Denise, habitante de Fleurines (60) qui, chaque matin, remplit de noix et de noisettes un seau placé à la sortie de l’écuroduc à côté de chez elle. « Ici, il y a une dizaine d’écureuils qui utilisent le dispositif », assure la septuagénaire. « Ils savent que je viens les nourrir vers 8h30, alors quand je suis en retard, ils m’attendent en haut de l’arbre. À midi, ils auront déjà tout englouti ! », s’exclame-telle.

UNE FEMME VERSE DES NOISETTES DANS UN SEAU NOIX ET NOISETTES

Texte et photos : Maxime Bonneau



Autres Articles

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon