Story DR avec Guy Leroy : quand les abeilles font le buzz
Partager:
Image Story DR avec Guy Leroy : quand les abeilles font le buzz
heart interface icon1

Story DR avec Guy Leroy : quand les abeilles font le buzz


apiculture publication reportage

Photographe dans les Hauts-de-France, Guy Leroy réalise un projet photographique au long cours sur les abeilles. Après trois semaines à Cuba en 2020, il publie dans la presse magazine un reportage sur l’apiculture.

Après une longue carrière comme médecin, Guy Leroy décide de se former à la photographie auprès de Fred Marie pour devenir photographe et réaliser des reportages pour la presse magazine. Il a rejoint Collectif DR depuis le début, en septembre 2019.

Guy se définit comme un photographe humaniste : « je m’intéresse aux personnes, du fait de ma première carrière où j’aidais les gens en tant que médecin biologiste. Aujourd’hui, je vais au devant d’eux avec un appareil photo à la main  », explique le photographe.

Apiculture et chute du mur
Le reporter a réalisé un reportage à Cuba en mars 2020, juste avant le premier confinement. « Mon projet global, c’est raconter des histoires humaines, positives et optimistes autour des abeilles », confie Guy en souriant. Prenant le contre-pied des articles sur les ravages des pesticides sur ces apoïdes, Guy fait quelques recherches pour trouver des initiatives positives autour des abeilles. C’est ainsi qu’il voyage jusqu’à Cuba.
Guy précise son angle de reportage : « Le mur de Berlin tombe dans les années 90, L’URSS laisse tomber Cuba. Le pays n’a plus les moyens pour acheter des engins et poursuivre les cultures. Contraint à une transition écologique forcée, Cuba développe l’apiculture. J’ai voulu savoir comment les Cubains utilisaient le miel pour soigner les gens ».

Un gros travail en amont
De cette expérience Guy retient qu’il faut bien préparer son sujet à l’avance : « il faut écrire son synopsis, lister les photos à faire et avoir tous ses contacts avant de partir. Une fois sur place avec un fixeur, prendre les photos est une formalité puisque tout a été préparé  », détaille le photographe. Dans la préparation en amont, il est nécessaire de prévoir des plans B. « Je voulais faire des photos à l’hôpital à Cuba mais ce n’était pas possible, j’ai trouvé une nouvelle orientation à mon reportage en me concentrant sur le para-médical », souligne le photographe.
Penser à la double d’ouverture, c’est essentiel pour vendre son reportage. « il faut aussi des portraits, la rédaction de ça m’intéresse m’a demandé des portraits posés pour telle ou telle personne avant de publier mon sujet », précise Guy.

Le reportage du Guy Leroy a effet été publié dans le hors série santé du magazine ça m’intéresse du mois de mars 2021.
En savoir plus sur le travail de Guy Leroy


Autres Articles

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon