Bière : la seconde vie des déchets de brasserie
Partager:
Image Bière : la seconde vie des déchets de brasserie
heart interface icon1

Bière : la seconde vie des déchets de brasserie


agroalimentaire bière entreprise environnement

Les résidus des céréales de malt issus du brassage, appelés drêches, représentent 20 % du poids total de la bière. En Europe, environ 4 millions de tonnes de drêches sont générées par an, et nécessitent une revalorisation adaptée.

Bien que la consommation de bière en France diminue chaque année, le marché de la bière artisanale est quant à lui est en plein essor. Deux mille micro brasseries indépendantes étaient présentes sur le marché en 2020.

Caribrew, est une des 275 micro-brasseries implantées en région Rhone Alpes Auvergne. Créée en 2018, sur la commune de Brignais, la petite structure produit et distribue elle-même ses bières artisanales localement.

Etape du processus de brassage de la biere en micro brasserie

Ces micro-brasseries sont très souvent implantées en milieu urbain et la gestion de leur déchets a conduit à l’émergence de nouvelles voies de revalorisation.

" Autrefois, la proximité des brasseries avec le tissu agricole favorisait la valorisation des déchets en alimentation animale, aujourd’hui on ne peut pas imaginer faire venir un agriculteur avec son tracteur en centre ville pour venir récupérer la drêche", plaisante Etienne, fondateur de Caribrew.

Etape du processus de brassage de la biere en micro brasserie

Chez les brasseurs industriels, cette drêche, riche en nutriments, est couramment vendue aux agriculteurs pour nourrir le bétail, créer des composts ou détruite par incinération.
Les brasseries urbaines, quant à elles, doivent payer pour se débarrasser de leurs déchets de brasserie vers des filières à faibles valeur ajoutées. Une attente en terme d’innovations écologiques et durables est donc très importante de leur part.

Etape du processus de brassage de la biere en micro brasserie

Ces dernières années, des innovations culinaires par exemple, ont émergés à partir de drêche de brasserie, la transformant ainsi en matière première entrant dans la composition de divers produits tels que le pain, les biscuits, les apéritifs, les barres énergétiques, etc...
Les propriétés nutritionnelles de ces céréales en font une alternative idéale pour conquérir de nouveaux marchés.

Etape du processus de brassage de la biere en micro brasserie

En 2019, Etienne Besson, le co-dirigeant de cette brasserie indépendante, a conclu un marché avec Maltivor, une jeune start up lyonnaise qui revalorise la drêche en la transformant en farine. Ce nouveau produit est vendu aux boulangers, aux particuliers et la jeune entreprise espère développer à terme ses propres préparations boulangères.

Les filières se structurent autour de projets innovants qui voient le jour dans le domaine de la cosmétique, des biotechnologies et des biomatériaux dont la vocation est d’apporter de la valeur et du sens à ces co-produits.

L’intérêt est double, pour les brasseurs qui évitent de payer le traitement de leurs déchets, et pour le transformateur qui profite d’une matière de qualité à bas prix.

Texte et photos : Emmanuelle Firman


Autres Articles

play icon

Présentation du Collectif DR

arrow-up icon arrow-up icon